En plastifiant vos divers documents, vous allez leur donner un effet visuel distinctif. Pour cela, vous avez le choix entre une finition brillante ou mate. Vous pouvez garder la souplesse ou les rendre plus rigide selon l’utilisation finale. En effet, il existe plusieurs méthodes pour plastifier un document.

Les différentes méthodes à savoir pour plastifier un document

Vous pouvez plastifier votre document par un système « D » si vous ne disposez pas d’une plastifieuse. Vous devez avoir juste un fer à repasser et du papier sulfurisé afin de sceller comme vous voulez les pochettes de plastification. Il existe également des feuilles à plastifier autoadhésives sur le marché. Il s’agit en quelque sorte d’un papier adhésif transparent, où il y la feuille avec un endos protecteur quadrillé.

D’autres méthodes plus simples existent, comme la lamination (du film à appliquer sur une seule face ou les deux faces selon votre convenance), le pelliculage où on utilise de films transparents de moins de 50 microns, puis le vernissage qui consiste à appliquer une couche de vernis sur le document.

Selon vos moyens, vous pouvez vous acheter une plastifieuse. Rappelons qu’il y a plusieurs types de plastifieuses, que ce soit à chaud ou à froid. Avec la machine, il faut vous attendre à acheter les fournitures correspondantes pour une plastification adéquate.

Les techniques de plastification à maîtriser

Plastification est synonyme de « encapsulation » et il existe différentes techniques pour ce faire. Il s’agit de bien maîtriser le format nécessaire, l’épaisseur du film et la finition pour avoir un rendu convenable et bien protéger le document. En ce qui concerne les épaisseurs de films, c’est exprimé en micron qui s’écrit « µ ». L’épaisseur la plus courante dans l’administration se situe entre 75 et 80 microns. Si vous voulez un document rigide, comme un badge par exemple, vous pouvez opter pour un micron supérieur. Pour les finitions, vous pouvez choisir entre brillante et mate. A noter que la finition brillante offre un meilleur rendu esthétique et elle offre la possibilité de faire une réinscription avec un feutre effaçable à sec. La finition mate donne des antireflets naturels si vos documents vont être exposés à des sources lumineuses. Si vous utilisez des plastifieuses à pochettes, il en existe des formats selon vos besoins, jusqu’au format A1.

Quelques conseils à retenir pour bien plastifier

Vous pouvez choisir le modèle de plastifieuse à froid ou à chaud en définissant à l’avance vos besoins fréquents. Il existe sur le marché du papier adhésif en rouleau si vous avez beaucoup de documents à plastifier. En tout cas, prenez l’habitude de nettoyer votre plastifieuse après chaque utilisation pour ne pas accumuler la colle sur les rouleaux. Pour ce faire, il vous suffit de passer un carton nettoyeur plusieurs fois dans votre plastifieuse.

Concernant les fournitures essentielles pour une plastification réussie, vous devez au moins disposer des pochettes de plastification, d’un carton transporteur, d’un cutter, de ciseaux, d’un rouleau encreur, etc. Sachez que les documents à plastifier doivent être sans reliefs au risque de bourrage et de détérioration de la plastifieuse.